Hubert de Givenchy

Hubert de Givenchy

On se souviendra d’Hubert de Givenchy, décédé lundi à l’âge de 91 ans, pour ses grandes amitiés, notamment avec Audrey Hepburn et Jaqueline Kennedy. Mais non seulement ces femmes étaient des amies du grand maître, mais ce groupe comprenait également Marela Agnelli, Lauren Bacall, Ingrid Bergman, Marlene Dietrich et Diana Vreeland. L’une de ses clientes (Mona von Bismarck) a même été enterré dans sa robe …

 

hubert de givenchy

 

Hubert de Givenchy a eu un impact considérable sur la vie des femmes qu’il a embauchées dans les années 1970. Il est devenu le premier designer à employer un groupe diversifié de modèles, bien plus divers que celui que nous voyons aujourd’hui sur les podiums. Comme l’a mentionné l’un des designers, presque toutes les « filles de Givenchy » étaient d’origine afro-américaine – et personne n’a alors utilisé un tel groupe de modèles.

 

Modèles noirs

Pour la première fois, Givenchy a envisagé la possibilité d’employer des modèles noirs lors d’un défilé de mode intitulé « La bataille de Versailles ». C’était un défilé de mode organisé en novembre 1973 par des créateurs français et américains dans le but de récolter des fonds pour la rénovation de Versailles. Yves Saint Laurent, Pierre Cardin, Emanuel Ungaro, Christian Dior et Hubert de Givenchy se sont affrontés lors de la représentation d’Oscar de la Renta, de Stephen Burrows et d’Anne Klein.

 

Quand Givenchy a vu des modèles noirs, il a complètement abandonné son style de mode et a décidé d’utiliser de la musique et de nouveaux modèles pour présenter ses collections.

 

hubert de givenchy

 

Était-ce un changement radical à cette époque? Certainement. Et pour une maison de couture française? Absolument. Selon d’autres créateurs de Givenchy, « il a été très repoussé quand il a choisi des modèles noirs – même pour certains de ses clients! Mais c’était exactement ce que voulait Givenchy: avoir une vision lointaine de l’avenir. Il a donc insisté si longtemps pour que les clients reviennent et que la maison de couture ne soit pas blessée.  »

 

Souvenirs

 

Le mannequin noir Pat Cleveland a rencontré Hubert de Givenchy pour la première fois lors d’un défilé de mode pour Versailles. « Je me souviens quand nous nous sommes promenés côte à côte à travers le couloir de miroirs. Seulement nous deux marchions à côté de moi. Personne d’autre ne l’était, c’était vraiment magique », a-t-elle déclaré.

 

« Après Versailles, Givenchy a embauché tous les modèles noirs américains. Nous étions tellement maigres et minuscules avec lui! Je me souviens de lui cousant des nœuds pour toutes les robes que nous portions. Nous nous sommes beaucoup amusés avec.  »

« Il était gros comme un basketteur … Mais il était si élégant, il avait les plus belles mains, il pouvait créer les choses les plus délicates. Et il était aussi gentil et généreux avec tout le monde. C’était un homme tellement sûr et paisible. Je suis sûr qu’elle est au paradis maintenant, créant de plus belles robes  »